Prises de vue normales et particulières

aperçu


- La prise de vues "normale"

Elle n’est pas plus "normale" que d’autres, mais seulement plus simple, plus facile à réaliser. L’image apparaît comme ce que vous avez vu au moment de la prise de vues. Elle s’étend dans l’espace, de deux ou trois mètres jusque très loin (au-delà de cent mètres, il n’y a plus beaucoup de relief).

Trois méthodes :

1) Prenez une première vue, déplacez-vous sur le côté et visez bien les deux fois dans la même direction (prise de vues "en deux temps", réservée aux sujets parfaitement immobiles). méthode parfois appelée "cha-cha".
2) Utilisez un appareil "stéréo" à deux objectifs : un appareil ancien que vous arriverez à trouver d’occasion, ou un appareil moderne, mais beaucoup plus coûteux ;
3) Fixez côte à côte deux appareils identiques et déclenchez-les en même temps ;

- Les prises de vues particulières.

Hyper-stéréo :
Vous pouvez réaliser d’excellentes vues en relief d’objets très grands, s’étendant sur des kilomètres (montagnes, formations nuageuses, astronomie,...). On arrive à voir très bien le relief, mais les objets représentés paraissent très petits. Les deux vues sont prises de points très écartés.

Vous pouvez aussi réaliser d’excellentes vues en relief d’objets trop éloignés, inaccessibles. Les deux vues sont prises de points plus écartés avec une focale plus longue qu’habituellement.

Macro et proxi - stéréo
Vous pouvez de même réaliser d’excellentes vues en relief d’objets très petits (fleurs, insectes, même microscopiques (vues au microscope optique ou électronique), et voir ces objets très agrandis en projection en relief, c’est ce qui est habituellement appelé "macrostéréoscopie". Les deux vues sont prises de points très rapprochés.

De nombreux articles de la lettre et du Bulletin du S.C.F. ont été consacrés à la description de méthodes ou d’équipements adaptés à ces prises de vues particulières, réalisés par des membres du Club.