Les réseaux lignés et lenticulaires


En 1898, Berthier invente un procédé, dit « barrières de parallaxe », pour observer des grandes images en relief sans aucun instrument d’optique. Il divise l’image de gauche et celle de droite en lanières verticales, et intercale alternativement une lanière de l’image de gauche et une lanière de l’image de droite. Il place devant l’image globale reconstituée un masque qui comporte des bandes verticales alternativement opaques et transparentes. L’œil gauche voit les lanières impaires, donc de l’image de gauche, l’œil droit voit les lanières paires, donc de l’image de droite.

En 1908, Gabriel Lippmann propose de remplacer ces stries par un réseau de lentilles. Vers 1920, on arrive à produire des lentilles cylindriques, suffisantes pour cette application, les stries étant verticales. Ce procédé est largement perfectionné, dans les années 50, par Maurice Bonnet, puis par des entreprises qui ont réalisé par exemple des microscopes ou de la vidéo en relief sur ce principe.

Certaines entreprises comme DPLenticular produisent des film plastiques qui permettent de produire des images lenticulaires par impression voir la présentation de leur procédé sur leur site : http://dplenticular.com/fr/procede/.

Un adhérent du club Henri Clément s’est spécialisé dans la production d’images lenticulaires, site : http://lenticulaire.fr/

autre site : http://www.lenticulaire.com avec un article pour "amateurs" retraçant un logiciel d’entrelacement et un fournisseur de feuilles de lenticulaires.